Maël Cornic – Interview

Maël Cornic sur la route de Tokyo.

Rencontre avec Maël Cornic nageur handisport au pôle France de Vichy. Découvrez l’interview du jeune quimpérois recordman de France du 400m nl (S8).

Bonjour Maël, tout d’abord peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Bonjour à tous, je m’appelle Maël Cornic, j’ai 16 ans, je pratique la natation handisport. A l’âge de 6 ans j’ai été atteint d’une tumeur à la moelle épinière et suite à l’opération j’ai perdu presque toute la sensibilité de ma jambe gauche et une bonne partie de la motricité de la droite. J’ai commencé la natation en club avec les valides à Quimper quand j’avais 11 ans et un an plus tard j’ai découvert la natation handisport. En 2013 j’ai intégré le pôle france jeunes natation handisport à Vichy.

Tu as intégré le pôle espoir de natation handisport à Vichy depuis plus de 2 ans maintenant, comment s’est passée ton intégration, qui sont tes entraîneurs ?  

Mon intégration au pôle de Vichy s’est super bien passée puisque je connaissais déjà certains nageurs qui étaient là-bas depuis quelques années. Par contre au niveau de la natation, la première année a été plutôt dur : multiplier son nombre d’heures d’entraînement par 10 c’est assez compliqué au début mais on s’adapte.

Mon entraîneur est Fabien Maltrait qui entraîne le pôle depuis ses débuts et qui entraîne également Théo Curin pour les connaisseurs du milieu handisport.

Comment sont organisées tes semaines d’entraînements (cb de km hebdo) ?

Je nage 1h30 tous les matins à 7h et je vais en cours dans la foulée à 9h. Et je retourne nager le soir 1h30 ou 2h. En général je termine la journée vers 21h00. J’ai aussi 2 fois 1h30 de musculation dans la semaine. Le nombre de kilomètres varie beaucoup en fonction de l’entraînement, pendant une séance plutôt technique on nage environ 2 à 3 kilomètres et pendant une séance de fond on va nager 5 kilomètres.

Lors d’un meeting tu as côtoyé les grands noms de la natation, tels que Manaudou, Agnel ou encore Stravius, pas trop impressionné de nager parmi ces grand noms de la natation française ?

Au début, c’est vraiment impressionnant, ils font tous deux mètres et arrivent de l’autre côté du bassin en deux coups de bras. Mais tu te dis aussi que si tu te retrouves à faire la même compétition qu’eux, c’est que tu n’ es pas trop mauvais non plus.

En progression constante tu pulvérises tes records jusqu’au record de France de 400m NL. Quelles sont tes références chronométriques ?

Record :

  • 400 m nage libre : 4’44
  • 100 m nage libre : 1’02
  • 50 m nage libre : 28’10
  • 100 m papillon : 1’08

Je ne nage pas la brasse et le dos car ces nages demandent plus d’efforts au niveau des jambes.

Quelles sont tes prochaines échéances pour toi ?

Les prochaines échéances pour moi sont les championnats de France N1 à Strasbourg au mois de mai qui seront qualificatifs pour les championnats du monde au Mexique en octobre prochain, auxquels j’espère participer. J’ai également les championnats de France jeunes (moins de 20 ans) au mois d’avril?

Et ensuite ? Tokyo 2020 ?

Tokyo 2020 serait un rêve. J’espère déjà rentrer en équipe de France cette année pour les championnats du monde ou l’année prochaine pour les championnats d’Europe.

1 commentaire

Laisser un commentaire